• Mon amie de l'ombre

     

    Mon amie de l'ombre.

    N'a-t-elle pas entendu le chuchotement,

    Le son imperceptible des jolies pensées vagabondes?

    Dans l'ombre de mon coeur elle se cache, discrète et dévorante à la fois.

    Fière et réservée, elle déboule, sûre d'elle, puis se retire,

    Dignement, comme la vague vient lècher le sable.

     

    J'aime la savoir non loin, la savoir bien, juste à sa place,

    Dans l'ombre de mon coeur, mais aussi ailleurs.

    Pourvu qu'elle soit !

    A mon amie de l'ombre, dont l'existence résonne autour de moi,

    A celle qui saigne, rit et pleure, dont l'ardente apparition embrase encore

    l'ombre de mon coeur.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :