• Hé hé... alors, on râle?

    Quand est-ce qu'on s'arrête pour réfléchir un peu? Réfléchir sur le mieux vivre ensemble, voire sur le mieux vivre tout court?

    Ah la la... mes Semblables...

    En ce moment, en France, ça râle beaucoup, beaucoup. Pour un oui, pour un non, TOUS les prétextes sont bons!

    Moi-même, lorsque je suis en voiture, je rouspète à qui mieux-mieux. En même temps je me dis "ben et toi? Tu ne fais jamais d'erreur?"

    Parce que l'habitacle permet un tas de choses peu glorieuses (et je ne parle pas des galipettes sur le siège arrière), notamment l'expression orale désinhibée du type "Rhaaa mais quel con!" ou "Tu la bouges, ta caisse ou bien on dort ici...?" et puis "Pfff... encore un mou du genou..." quand ça n'est pas "Vas-y, colle-moi au cul abruti, t'iras plus vite!"  Bref, à l'occasion je m'éclate!!

    Mais en réalité, ce "con", ce "mou", cet "abruti"... c'est mon pair, mon alter-ego. Si ça se trouve, dix minutes après il me cède sa place à la caisse du supermarché du coin et je saurai même pas que c'est ce type que j'ai insulté copieusement tantôt, bien à l'abri dans ma voiture. Quelle déchéance!!

    Et pourtant, ça fait du bien de râler, c'est vrai. C'est humain. 

    Tenez, essayez avec cette liste, pour voir: une insulte pour un mot doux, et voyez ce qui défoule le plus:

    pourri - poussin - pute borgne - poulette - grosse merde - gros loulou - salopard - sushi d'amour - conasse - coquinette - gros naze - grand fou - débile profond - doudou chéri - va te faire foutre - viens dans mes bras - raclure de chiotte - rossignol joli - pouffiasse - petit chou - je t'emmerde - je t'aime - salope illuminée - sainte vierge - souillure de slip - sucre d'orge...

    L'essentiel, si on préfère les insultes, c'est de pas s'éterniser quand même. D'abord parce que c'est l'ulcère assuré à la longue (au mieux), et puis on n'avance pas, quoi. 

    Arrêtons-nous 5 minutes sur les "débats" passionnés qui fleurissent sur le net. C'est la voiture virtuelle, le net. Les gens (mes amours - ânes battés de Semblables) y déversent leur agressivité en toute liberté sans se soucier de ceux à qui ils s'adressent. 

    Imaginez ce que ça peut donner, par exemple dans les coms youtube:

    - Lalalove (Clara, 13 ans) : OMG je kiffe trop ce chanteur!! Il est génial!!! <3 <3

    Réponse:

    - TheKiller (Bruno, 35 ans) : Il faut vraiment avoir de la merde dans les oreilles! Encore une conne ramollie du bulbe qui connaît que ce que les médias dégobillent! Bravo la France!!

    Et oui, Bruno l'a si bien dit : bravo la France! =)

     

     

    Owen zombies
     
    En aparte, je précise que les pseudos et noms utilisés ici sont purement fictifs. 

     

    Evidemment, là le "débat" ne concerne  qu'un chanteur, mais si on prend un sujet plus grave, heu... et bien ça ne change rien du tout! =)

    En fait, vous l'aurez compris, Bruno ne "kiffe" pas, il est très énervé et cela lui donne le droit, croit-il, de se comporter comme un gros naze de rabat joie. Ce qui, j'espère, ne gâchera pas trop le plaisir de Clara-poulette... =)

    Bruno, à travers son éloquente critique de Clara-du chanteur-des médias-de la France (c'est qu'il en a, de la frustration à exprimer, Bruno) pourrait tout aussi bien parler de moutons, car :

    1- ce qu'il aime c'est le kebab

    2- il a toujours voulu être berger

    3- il est de ceux qui se revendiquent anti-système

    Bravo, c'est la n°3!

    Et comme ceux-là, il veut clamer haut et fort ses propres et uniques opinions qui ne sont dictées par aucun groupuscule anti-système dont le leader anti-système ne diffuse aucune idéologie anti-système, elle-même dénuée de tout principe de base étiqueté anti-système auquel personne ne se réfère, non. Même pas les anti-système, les anti-tout.

    Alors notre Bruno, mouton or not mouton*?

    Si si, mouton aussi. Seule la bergerie change. 

    Semblables, donc. =)

     

    *Je kiffe toujours autant Shaun le mouton, perso. <3 <3

    shaunraspberryfullhz5.gif

     


    votre commentaire
  • Dieudo...
     
    Je vois, depuis plus d'une semaine, des articles en épisodes sur lui dans le journal. Parce que le matin, je vais boire mon café et lire le journal au bistrot du coin, j'aime bien. Et Dieudonné je l'aime bien aussi. Celui qui me faisait rire avec son pote Elie. 
    Je me suis dit, en lisant les articles "quelle est donc cette histoire de quenelle?", ça a attisé ma curiosité, forcément, à force d'en entendre parler... et puis ces interdictions de se produire... carrément!! Waouh! On est en face de l'ennemi public number one, ma parole!!
    Je suis donc allée faire un tour sur le net, vu qu'il y a tout (et n'importe quoi). 
     
    Et bien effectivement, il y a de la matière. Mais le problème c'est qu'il y en a tellement que j'ai été très fatiguée, très vite. Le soir, à minuit passé, je me suis dis "hé oh, tu dépenses ton énergie à bon escient, ma grande, t'es sûre?"
    Parce que le problème, quand on aime bien quelqu'un, c'est qu'on a du mal à voir un "méchant" en cette personne, en l'occurrence le Dieudo de "Elie et Dieudo" ou de "Dieudo et Elie", peu importe!
    A priori, ce doit être le même aujourd'hui, à moins qu'il ne fasse une petite crise de la cinquantaine (si si, il y a des signes)... 
     
    Mais pourquoi est-il (si méchant? Arf!) soudain la cible des Pouvoirs publiques? Parce qu'il n'y a pas de fumée sans feu tout de même, ou bien nos ministres (qu'on apprécie leur politique ou pas) ont-ils perdu la tête?
     
    Alors finalement, je suis contente d'avoir entendu Alexandre Astier ( je l'aime, lui aussi^^) dire tout haut ce que je pensais tout bas, même si ça ne veut pas dire qu'on aie raison, lui et moi (Houuu pinaise, on est ensemble dans la même phrase!! <3) *soupir* + yeux au ciel
     
    En fait je ne sais pas s'il parlait de la quenelle dans cette interview, car j'ignore de quand elle date, la gueuse ... mais c'est pas important.
    Ce qui importe, c'est le point de départ de cette histoire: semblerait que Dieudo ait poussé un coup de gueule après que la shoah ait été mise (une fois de trop?) en avant par les médias. Bon, il dit, en gros, qu'il en a marre d'entendre parler de ce traumatisme comme si ce dernier était à lui seul le symbole de la souffrance humaine. Il dit qu'il serait judicieux de rappeler qu'il y a eu d'autres crimes abominables, telle la traite des Noirs, et aimerait qu'on en parle aussi. Bon, jusque là, je trouve légitime qu'il exprime son ras-le-bol, d'autant qu'il ne prône pas le communautarisme (je suis d'accord, je n'aime pas non plus) et qu'il termine par "sachons gérer notre souffrance dans le silence, avec dignité", c'est pas mal du tout, je trouve!
     
    Sauf qu'actuellement, on voit l'évolution de l'affaire et la tournure qu'elle a prise... le silence a pris un coup dans l'aile (la dignité se tait, par contre), hélas!
    Derrière Dieudo il y a beaucoup de bruit. Il y a des fans, bien sûr, des fidèles. Comment leur en vouloir de protéger leur idole? Je n'aimerais pas, moi non plus, qu'on attaque un artiste pour lequel j'éprouve une vive admiration. Seulement, il y a bel et bien des antisémites parmi ces supporters puisqu'il est si facile de faire un amalgame Juifs-shoah.
     
    Ces gens-là disent "oui, c'est vrai, Dieudo a raison, les Juifs veulent tout gérer", même la Douleur! Non mais des fois... elle appartient à personne, la Douleur, quand-même!
    Il y a aussi les proches du FN, càd (pour moi) des rétros nationalistes qui-savent-tout-de-la-vie-et-comment-il-faut-la-gérer jusque dans son couple... ben oui, ils étaient en pôle-position dans les manifs anti-mariage pour tous (avec leurs amis cathos-intégristes... ou intégristes tout court???), or le mariage, comme la Douleur d'ailleurs, n'appartient à personne! C'est un choix de vie perso et je ne vois pas ce que l'opinion du voisin vient faire dans la gestion du couple...? J'étais d'ailleurs attérrée qu'on doive encore mettre au point un texte de loi pour permettre à chacun de se mettre en ménage comme il l'entend! Bref, autre débat mais lié, fatalement, aux histoires de communautés sur laquelle Dieudo a mis le doigt.
     
    Le problème c'est qu'en y mettant le doigt, il a remué toute une fange mal-pensante (il paraît qu'il y a une catégorie "bien-pensante" donc il y a forcément son contraire) qui se jette volontiers sur un caramentran pourvu qu'il y en ait un. Dieudo en a offert un beau et beaucoup de monde profite de l'opportunité pour se révolter, mais pas toujours à bon escient.
    Je lis pas mal de coms de ci, de là, et le sujet de la révolte va de "ces Juifs qui nous gouvernent" (allusion aux médias et au gouvernement, surtout Valls, mais aussi aux banquiers.... :O eeeeet oui!) à "on est dans une dictature" (allusion majeure à l'interdiction faite à Dieudo de se produire), en passant par tous les maux liés à l'austérité ambiante (se serrer la ceinture, davantage pour les uns que pour les autres notamment).
    Bon, je ne peux pas faire une liste exhaustive (trop fatiguant) et je doute que cela soit possible.
     
    Ce que je retiens de ce petit tour sur le net c'est que tout ce remue-ménage m'a mise très mal à l'aise.
    D'ailleurs le noeud du mécontentement global, de la révolte donc, c'est qu'il faudrait pouvoir nommer les responsables: ceux qui prennent des décisions inconfortables pour le peuple (mais confortables pour eux), ceux qui détiennent le pouvoir (et l'argent du coup, difficile de séparer les deux). Bon, a priori, ce serait nos ministres, notre président en tête. Mais c'est plus compliqué que ça. Parce qu'eux ne sont que la partie visible de l'iceberg et il faut fouiller dans les entrailles de la mer(-de) pour démasquer les mécréants qui chapeautent tout, médias et pouvoirs publics, depuis leurs bases secrètes aménagées avec les dernières innovations technologiques, logiciels-espions et tout le tralalala compris... c'est du James Bond, du Dark Vador ou ce que vous voulez, j'en conviens. 
     
    Dans la réalité, cependant, on s'aperçoit régulièrement qu'on est pisté, sur internet par exemple, dans un but commercial. Bien sûr qu'on essaie de nous "pigeonner" pour nous vendre des produits, c'est le but de la pub et on le sait. Essaie-t-on de nous pigeonner pour nous faire adhérer également à une idéologie particulière? C'est le même principe et ça s'est toujours fait: d'où sont nées les grandes religions sinon de la volonté de beaux parleurs pour conduire à leur guise la populasse?
     
    Ce qui me pose problème avec l'affaire Dieudo, ce n'est pas le fait que cela pointe du doigt le système millénaire du "pigeonnage" dans son ensemble, c'est que cela veut faire porter le chapeau à un coupable bien précis. Je lis "sionisme" de partout comme si c'était une maladie contagieuse. Je lis "complot sioniste" et cela nous amènerait à "qui tire les ficelles" de ce vaste complot... ce mélange est nauséabond. Qui peut s'étonner de voir (re)naître une vieille rancoeur anti-juive alors?
     
    L'escroquerie, pour moi, n'a pas d'origine spécifique si ce n'est l'être humain. Avons-nous déjà vu un lièvre tenter d'arnaquer son voisin le blaireau? Bon. 
    Tant qu'il y aura des intérêts - quelqu'ils soient - à tirer d'une situation, il y aura des pigeonneurs et, malheureusement, des pigeonnés. 
    A chacun d'adopter, en son âme et conscience, l'attitude qui convient pour ne pas tomber dans un travers ou un autre.
     
     
    La question que je me suis posée, au bout de mon escapade virtuelle, c'est: " faut-il prendre parti?" Mais non, en fait.
    Je me suis quand-même moquée de moi-même pour avoir écouté Dieudo et ses détracteurs avec sérieux et tout, les sourcils froncés et tout, comme s'il s'agissait d'un vrai combat, comme celui de Mandela (paix à son âme) ou de la jeune Malala qui affronte des ennemis autrement plus dangereux (et très très cons, personne ne leur arrive à la cheville, dsl) ces gros nazes de talibans...
     
    On n'est pas dans un vrai combat, pour moi, si ce n'est défendre Dieudonné et lui-seul, parce que le droit à la liberté d'expression, il n'en est pas le symbole, faut pas déconner. 
     
    C'est un humoriste qui est sorti à un moment donné de son rôle pour taquiner la politique mais faut pas mélanger les deux. Lorsqu'on fait de la politique, le but final c'est de diriger un pays, pas de balancer des blagues, racistes ou pas, tordantes ou pas. Il fait partie du patrimoine culturel français, il doit rester sans étiquette (ni politique ni religieuse). Du reste elle me saoûle, cette nouvelle mode pour les artistes de se revendiquer d'un parti politique (l'élection de Sarkozy en a vu fleurir un tas).
     
    Que Dieudonné soit talentueux, c'est évident. Il sait parler, il écrit bien aussi mais ses interventions youtubesques ne sont pas les messages codés qu'envoyait de Gaulle aux Résistants, non plus.
    Il parle de lui, essentiellement.
    Il fustige ses détracteurs (c'est légitime, mais nombriliste néanmoins): "Ecoutez ce qu'ils ont dit! Regardez ce qu'ils m'ont fait!", "J'ai tout le système au cul!" "Ma famille est menacée de mort!" Ah, tiens, la famille, c'est peut-être important, ça, non?! C'est la dernière vidéo que j'ai visionnée et j'en reviens pas d'entendre ça! Mais là t'arrête tout, ça devient trop glauque! Mais lui non, parce qu'il veut "mourir en homme libre", mourir pour ce qui m'apparaît au final comme un souci de susceptibilité mal gérée... ça vaut pas le coup.
     
    Voilà qu'il s'est mis dans une situation à la fois burlesque et dramatique, et d'entraîner du monde dans son sillage en drapant ça dans un "super-combat". 
    Ce n'est pas parce qu'un ministre est monté au créneau que c'est une attaque personnelle... s'il est ministre, Valls, ça l'empêche pas d'être couillon, c'est humain et c'en est un (d'humain). Lui interdire de se produire sur scène n'était certes, pas démocratique. Cela-dit, l'attitude de Dieudo a été perçue comme anti-démocratique par les pouvoirs publics, alors ils ont fait leur boulot, rien de plus.
    Du reste, on ne peut pas museler quelqu'un en France, c'est insensé!
     
    Je trouve qu'on peut l'ouvrir quand-même assez aisément, notre bouche. Les premiers à en faire les frais sont d'ailleurs les membres du gouvernement, auxquels il faut reconnaître un bon potentiel d'encaissement niveau vannes, ne soyons pas de mauvaise foi. 
     
    Mais quand-même, on l'a entendue, l'opinion de Dieudonné, au moins une fois. N'est-ce pas suffisant? Faut-il marteler infatigablement son opinion afin de lui donner plus de poids? Avancer de nouveaux arguments, ok, mais ressasser les mêmes, non. Etrangement, les nouveaux amis dont Dieudo s'est entouré - tel JM Lepen, pour ne citer que cet aimable concitoyen =) - sont toujours les premiers à crier "au scandale, on ne nous laisse pas nous exprimer!" alors qu'ils sont également les premiers à vouloir tout interdire à tout le monde, comme le veut leur intolérence absolue. Je pense que leur vraie réclamation est plutôt "au scandale! On ne nous laisse pas nous imposer!"
    Les pauvres...
    Une minute de silence pour les plaindre un peu.
    Ca suffit!
     
    Dieudo, je t'en veux parce que tu as une part de responsabilité dans le malaise que j'ai ressenti en parcourant ton affaire. Je t'en veux de laisser des gens qui te soutiennent insulter ton ami d'enfance, se tromper de cible, se focaliser sur une communauté (pour changer...) et je t'en veux de briller à travers ces gens peu recommandables.
    C'est un peu à moi que j'en veux aussi parce que j'aurais pu me détourner du débat, mais si je m'y suis intéressée c'est à cause de toi, parce qu'en tant qu'humoriste, je t'apprécie. Le reste de ta personne me fait peur, pour être honnête.
     
    Dieudonné, j'aime ton humour (oui, j'ai ri en regardant tes dernières interventions vidéos, même si tu m'as fatiguée!) et je souhaite que tu lâches l'affaire car tu uses ton énergie (et celle de ton public aussi, mais surtout celle de tes proches j'imagine) de façon non-constructive. Si je ne t'ai pas compris je le regrette, mais imagine-toi que beaucoup de gens n'ont pas accès au second degré, alors plus tu montes dans les degrés en question plus ça devient délicat voire carrément un rêve inaccessible (tu laisses reposer quelques siècles, que nos cerveaux aient évolué et acquis de nouvelles applications très cool)... Je souhaite que tu occupes encore longtemps la Scène, et pas le devant de la scène pseudo-politique.
    PS: et j'aimerais aussi que tu fasses un bisou à Elie pour moi, s'il te plaît.
     
    =)

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique